Prenez quelques minutes pour découvrir en vidéo le retour d’expérience de Marie. Interviewée par Adrien, un des co-fondateurs de #LCDS, ce moment d’échanges, avec ce petit « bout » de femme qui a su écouter mais aussi imposer son caractère, est léger et rafraichissant! (Retrouvez plus bas l’interview écrite).

Parce que la #TEAM est un catalyseur de réussite, #LCDS prend très au sérieux l’accompagnement de celles et ceux qui ont marqué de leur empreinte l’histoire de la startup. Arrivée en Mai dernier, au moment où La Centrale du Sport posait ses valises dans ses bureaux à Saint-Etienne, Marie a vécu 2 mois au coeur de la structure, au quotidien avec les fondateurs. Sa mission: responsable acquisition clients BDS/BDE.

Prise de risque, engagement, aventure et détermination sont les maîtres mots pour s’imposer dans l’écosystème startup. Pour en savoir plus, un conseil visionnez les vidéos de Koudetat !

Marie en a profité pour immortaliser son passage en se pliant à la tradition, instaurée par les co-fondateurs. Un stage réussi = Un don d’un objet personnel!

IMG_5101

 

 

L’INTERVIEW – Top Chrono

A.G: Qui est-tu? Que fais-tu dans la vie?

M.C: J’ai 20 ans, actuellement étudiante à l’EDHEC Business School à Lille. Je passe en Master 1. Je fais pas mal de sport. J’adore courir surtout, j’ai d’ailleurs fait les 24h de Roche-La-Molière avec l’équipe de La Centrale du Sport. Je suis originaire du département 69 mais j’adore le 42!

 

A.G: Quand as-tu démarré ton stage à #LCDS? 

M.C: Début Mai. J’ai d’abord commencé par faire du télétravail, en bossant à domicile. Ensuite, j’ai rejoins l’équipe dans les bureaux de Saint-Etienne. J’ai partagé ma vie avec les fondateurs au quotidien. Je suis encore en vie! Tout va bien!

 

A.G: Décris-nous ta mission? 

M.C: J’avais une mission essentiellement commerciale. J’étais en charge de créer un premier contact via les réseaux sociaux auprès des BDE/BDS avec pour objectif ensuite d’initier une conversation téléphonique avec le bon interlocuteur. Les objectifs étaient d’établir un référencement de toutes ces entités, de les contacter et de leur présenter la valeur ajoutée du service proposé par La Centrale du Sport. Une belle première expérience commerciale qui nous a permis d’enregistrer de nombreuses demandes de devis, et je l’espère de futures commandes.

 

A.G: Ton avis sur le service de #LCDS? 

M.C: En tant qu’étudiante je sais que pour les BDS, il est super difficile de trouver des équipements rapidement et au meilleur prix. A partir de là, tout est dit! C’est un service qui répond à leurs problématiques: temps, budget, offre!

 

A.G: 3 mots pour décrire l’ambiance à La Centrale du Sport?

M.C: Masculine, Ouverte et Ambitieuse!

 

A.G: Qu’est-ce que tu aimes dans l’éco-système Start-up? 

M.C: J’adore la flexibilité de travail proposée. J’aime l’ambition et la vision qu’ont les entrepreneurs plus précisément les startupers! Ils sont capables de tout lâcher parce qu’ils croient à fond à leur projet/idée.

A.G: Quelle est ta prochaine destination? 
M.C: Je pars à Berlin travailler pour une autre startup pendant 2 mois. Je vais découvrir l’éco-système Startup berlinois, certainement différent de celui de Saint-Etienne. La structure est un peu plus mâture que celle de La Centrale du Sport donc l’expérience sera une nouvelle fois enrichissante je l’espère. En tout cas, j’ai hâte de voir ce que La Centrale du Sport va devenir!

 

 

 publié par l’Amacteur N°1