Aujourd’hui, l’e-Sport est officiellement reconnu par les instances sportives comme un sport – au même titre que le football! – . Ce nouveau sport au potentiel de développement difficilement mesurable a déjà attiré de nombreuses marques, plusieurs développeurs et éditeurs de jeux vidéos, le gouvernement…et La Centrale du Sport ! Alors pour en savoir un peu plus, nous nous sommes rendus à la conférence de AMOS e-Sport Event, hier soir. (16.03.17). #AEE17

♦ Mais qu’est-ce que c’est que l’e-Sport ?

L’ e-Sport est la pratique de jeux vidéos en compétition. Il y a l’e-Sport Pro et l’e-Sport Amateur. Le principe reste le même, les affrontements se font Man vs. Man ou Team vs. Team, les compétiteurs s’affrontent sur des plateformes de jeux différentes allant de Fifa, Street Fighter V à des jeux plus stratégiques tels que Counter Strike, League of Legends, Starcraft. Futurs #geeks attention à vos pouces!

17362066_193404494481858_7894329222607777168_n

♦ Parlons juridiction de l’e-Sport 

La situation de l’e-Sport en France est plutôt encourageante. Nous ne sommes pas le pays le plus avancé mais faisons tout de même partie du haut du panier de l’e-Sport mondial. #cocorico

Il existe malgré tout une faille juridique ! C’est pourquoi, sans plus tarder, la législation devrait donner LE coup de pouce nécessaire au développement du e-Sport en France grâce à Rudy Salles, Député des Alpes-Maritimes & Jérôme Durain, Sénateur de Saône-et-Loire #frérots ! En attendant, un rapport intermédiaire complet a abouti sur 11 propositions pour légiférer le développement du e-Sport professionnel (Rémunérations, contrats professionnels, etc…) – à lire ici.

♦ Les clubs pro face à l’e-sport

David-Banget-Chied-digital-Officer-Olympique-Lyonnais-e1475483530575.png

David Banget – Chief Digital Officer de l’Olympique Lyonnais.  » A l’OL, nous avons une stratégie digitale qui est assez forte, en terme de valorisation de nos partenaires, de nos services, nos événements… Nous souhaitons diversifier cette cible, en touchant une population plus jeune […] Logique pour le club de se lancer dans cette activité (l’e-Sport). Dans un second temps, l’e-Sport et la Team OL sont une caisse de résonance pour la marque à l’international […] dans d’autres régions du globe comme l’Asie notamment… »

C’est donc en toute logique que l’OL s’est lancé dans l’e-Sport au travers d’un jeu que les fans de football adorent : FIFA. David Banget « ..FIFA évidemment correspond au public visé. » Après avoir crée sa section d’e-Sport, l’OL a évolué de manière convergente sur FIFA Online 3 en Chine, donc la volonté est clairement affichée: s’implanter dans un secteur en plein essor en Asie.

♦ Quand la Grande Bretagne veut mettre en place les jeux olympiques de l’eSport!

Capture

Actuellement, le Comité olympique envisage d’ajouter deux disciplines pour 2020, à savoir League of Legends et StarCraft II. Si l’eSport venait à être diffusé aux Jeux Olympiques, lesquels sont regardés en moyenne par 5 milliards de personnes, l’exposition serait bien sûr gigantesque, et assurerait aux joueurs professionnels une réelle reconnaissance de leur sport. Mais bon, encore faut-il que le Comité olympique prennent une décision dans ce sens … d’ici 2020 ! #PasGagné

 

Alors maintenant que vous êtes un peu plus éclairés sur la situation de e-Sport aujourd’hui…

Pensez-vous que l’e-sport devrait faire parti des sports olympiques ?

CaptureCapture1 Capture3Capture4

Suivez – nous !

Publié par Clémence, #Amactrice à La Centrale du Sport

slack-for-ios-upload

Vous pouvez voir ou revoir grâce à Stakrn la 1ère conférence gratuite sur l’e-Sport, organisée par AMOS LAB Lyon » ici «

Retrouvez tous les intervenants de la soirée. Le contenu était riche!